Fin 2021, la commune d’Anderlecht lançait une la campagne de participation citoyenne appelée “Mégafon.” Après une première phase d’enquête en ligne, des membres du collège communal ont ensuite fait le tour d’Anderlecht organisant 8 réunions, une par zone. Les habitants devaient alors mettre le doigt sur trois problématiques majeures dans leur quartier. Le cabinet de Jérémy Drouart (Ecolo), échevin à la Participation, nous détaille les résultats.

© Commune d'Anderlecht

Le thème de la sécurité et de la prévention liée aux activités illégales et plus largement aux incivilités revient pour 6 zones. La zone Centre – Veeweyde - Biesterbroeck retient aussi un problème d’insécurité général, mais au lieu de passer par plus de gardiens de la paix ou d’éducateurs comme d’autres zones, les riverains participants ont demandé plus d’animations dans l’espace public. La zone Neerpede-Bon Air-Volgelenzang a retenu la sécurité, mais seulement l’aspect "cohabitation entre moyens de transports". Une préoccupation partagé par le centre. “La sécurité des cyclistes voire des piétons par rapport à la circulation est beaucoup revenue." Globalement, une meilleure accessibilité et mobilité piétonne sont plébiscitées.

La question de la gestion des dépôts clandestins et plus largement de la propreté est conservée pour 6 zones également. Seul le centre et le quartier Peterbos-Moortebeek-Broeck ne l’abordent pas. Cette dernière zone demande toutefois davantage de mobilier urbain et de meilleure qualité.

Les demandes plus spécifiques

Cureghem et Neerpede-Bon Air-Volgelenzang sont les seuls à avoir souhaité mettre l'accent sur les espaces verts. Les premiers pour en avoir davantage, les seconds pour les entretenir et le préserver.
Le centre souhaite une réduction des nuisances sonores principalement liées au trafic routier. Enfin, Peterbos-Moortebeek-Broeck réclame plus d'activités interculturelles.

Après le constat, la délibération

Une seconde phase de 8 réunions va maintenant être lancée. Les riverains seront invités à débattre entre eux et proposer des projets concrets qui répondent aux problématiques qu’ils ont sélectionnées. 

Des membres de l’administration et des agents de la commune seront présents pour apporter leur expertise en termes de faisabilité… et de budget, qui n’est toujours pas arrêté. Le premier cycle de réunion a réuni entre 60 et 100 personnes par rendez-vous. La première réunion de la nouvelle phase plus délibérative est prévue pour le quartier Cureghem en juin.