Le ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet (SPA) a déposé plainte auprès de la police à la suite de menaces de mort reçues à son encontre.

Le ministre de la Mobilité Pascal Smet (SP.A) a déposé plainte auprès de la police après avoir reçu une quinzaine de menaces physiques, y compris des menaces de mort, indique le média bruxellois néerlandophone Bruzz. 

"Nous avons assisté à un durcissement du débat ces deux dernières semaines, suite à la fermeture du viaduc Herrmann-Debroux", explique son cabinet. Les menaces émanent, selon le ministre, de personnes sensibles au lobby pro-voiture, mais visent aussi souvent son orientation sexuelle.