Le dimanche 17 octobre, à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre la Misère, le front Rendre visible l'Invisible, un collectif d'associations, se mobilisera à Bruxelles dans le quartier Sainte-Catherine pour, assure-t-il lundi, "créer des ponts entre les combats pour la justice climatique et ceux pour la justice sociale et l'éradication de la pauvreté". ATD Quart Monde, Greenpeace ou encore Oxfam sont notamment partenaires de l'événement. Ce sont les plus vulnérables qui sont les plus durement touchés par les phénomènes tels que le réchauffement climatique, les récentes inondations ou la crise sanitaire liée au Covid-19, estime le front.

Il exige qu'un socle de droits et de moyens soit établi pour permettre aux personnes prisonnières de la pauvreté et de l'exclusion sociale d'en sortir et faire en sorte que plus personne ne glisse vers cette situation.

Cette année, le collectif a décidé de mettre en lumière au travers de différentes animations, organisées entre 13h00 et 17h00 Quai au Bois à Brûler à Bruxelles, trois points qui font partie intégrante de ce socle, à savoir la fracture numérique, l'alimentation et le logement.