La cheffe de file Sarah Turine (Ecolo) a coupé les ponts avec l’échevine Annalisa Gadaleta (Groen) en raison d’un livre polémique.

"Annalisa Gadaleta (NdlR : échevine Groen des Affaires néerlandophones, à droite sur la photo) a regretté d’avoir choqué, mais a assumé ses propos. Nous en prenons acte avec une déception certaine. Son livre a divisé plutôt que rassemblé, au sein même de la famille écologiste molenbeekoise ! Au final, d’une certaine manière, elle relativise l’émotion que cela a provoqué. Il y a aujourd’hui un schisme temporaire entre Ecolo et Groen à Molenbeek !", explique l’échevine de la Cohésion sociale et du Dialogue interculturel Sarah Turine (Ecolo, à gauche sur la photo). Deux mois après sa parution, le livre Entretien à Molenbeek d’Annalisa Gadaleta, qui visait à s’attaquer à certains tabous de la gauche, déchire la famille écologiste dans la commune de Molenbeek.

"Il y a un patriarcat typique (NdlR : Molenbeek) des sociétés rurales, mais transposé dans une métropole ! On peut remarquer que ceux qui viennent ici, provenant d’un endroit rural, sont de nature à reproduire certains modes de vie : des petits groupes, des clans… Par exemple, il nous a été très difficile de faire comprendre que, pendant la fête du sacrifice, on ne pouvait pas égorger de moutons dans les maisons", expliquait notamment l’échevine néerlandophone, dans son ouvrage paru un an après les attentats du 13 novembre à Paris. L’élue Ecolo-Groen entendait par ailleurs dénoncer le contrôle social effectué sur une partie des femmes d’origine étrangère et les empêchant de s’émanciper.

Dès sa sortie, le livre a suscité des réactions négatives, voire violentes, d’un certain nombre d’internautes sur les réseaux sociaux, mais aussi venant des rangs du PS, dans l’opposition. " Aujourd’hui, Alain Destexhe et Eric Zemmour peuvent même attaquer en justice la section Ecolo-Groen de Molenbeek et son écrivaine de caniveau pour plagiat" , avait notamment réagi le chef de groupe socialiste Jamal Ikazban.

Si Sarah Turine avait publié en octobre une photo du livre sur Facebook, avec le commentaire "un petit livre en français et en italien, bientôt traduit en néerlandais qui synthétise bien les défis de notre belle commune", l’édile Ecolo a finalement exigé en décembre dernier des excuses publiques d’Annalisa Gadaleta face à l’ampleur prise par la polémique sur les réseaux sociaux. "Je regrette que certaines personnes se soient senties blessées. Le but n’était pas de blesser ni de choquer. Le vrai but, c’est le dialogue", a notamment réagi, lors du conseil communal de mercredi, l’élue Groen. Un discours totalement insuffisant pour la cheffe de file Ecolo, qui l’a d’ailleurs aussitôt fait savoir sur sa page Facebook.

Les réunions conjointes Ecolo-Groen sont suspendues et ne reprendront pas de sitôt, indique Sarah Turine, qui précise que le "schisme temporaire" entre les deux sections ne concerne que Molenbeek.

À un an et demi des élections communales de 2018, une mésentente se prolongeant pourrait poser problème à l’heure de présenter une liste commune. C’est en réunissant leurs forces que les deux sections avaient obtenu quatre sièges de conseillers communaux. Après Sarah Turine, Annalisa Gadaleta était la deuxième en termes de voix de préférence avec ses 299 voix. Une échevine Groen que son président de section, Stefan Colaes, a encore une fois défendue ce vendredi. "Annalisa a le plein soutien de Groen, et ce, à tous les échelons !", a-t-il insisté.