Le tribunal de première instance, saisi en référé, a interdit jeudi au centre de dépistage Covid-19 de Molenbeek-Saint-Jean de s'installer dans les locaux de la rue des Ateliers, a annoncé la commune vendredi en fin de journée. Cette dernière ajoute qu'elle fera une tierce opposition à cette ordonnance dès lundi, en espérant une décision dans la semaine.

La société de maroquinerie La Boucle, qui occupe une partie du bâtiment, a chargé le syndic de l'immeuble d'introduire une action en référé au nom de la copropriété. Le manque de sécurité a notamment été mis en avant pour requérir cette ordonnance prise de façon unilatérale en extrême urgence.

"Cette décision de justice est terrible car l'occupant prétexte la sécurité sanitaire alors que toutes les mesures ont été prises"

De son côté, la commune remarque que différentes mesures de prévention avaient pourtant été mises en œuvre. Elle estime que cela constitue un précédent inquiétant.

"Cette décision de justice est terrible car l'occupant prétexte la sécurité sanitaire alors que toutes les mesures ont été prises", déplore la bourgmestre Catherine Moureaux. "Nous sommes, malheureusement, dans une situation où le Nimby c'est-à-dire "d'accord, mais pas dans mon jardin" ("Not in my backyard", NDLR), prend tout son sens et j'en suis franchement désolée, où l'intérêt particulier prend le dessus sur l'intérêt collectif".

Le centre devait ouvrir jeudi rue des Ateliers. Tout le matériel a été rapatrié dans les locaux d'environ 100 m2 situés chaussée de Ninove, là où le centre de dépistage a ouvert ses portes le 1er juillet dernier. Les tests n'ont en conséquence pas pu être réalisés jeudi, mais ont repris dès vendredi et seront également exécutés normalement durant le week-end.

La commune avait décidé au sortir du confinement de mettre sur pied un centre de dépistage pour pallier l'absence d'hôpital sur son territoire. Étant donné le succès rencontré, elle a souhaité transférer le centre dans des locaux plus grands, disponibles rue des Ateliers (environ 500 m2). Cela devait permettre de faire passer la capacité de 200 à 300 tests par jour.

Le dépistage nécessite une prescription médicale ou un SMS de traçage. Il ne peut pas être demandé sur simple initiative personnelle. Le centre accueille en premier lieu des Molenbeekois, mais des non-Molenbeekois y sont aussi envoyés par des médecins.