Bruxelles

Les plans s'inspirent de l'ancien parc Océade au Heysel.

Depuis la fermeture d'Océade, Bruxelles ne compte plus aucun parc aquatique. Une lacune de taille pour une capitale internationale, estime Jef Van Damme (sp.a). "La fermeture d'Océade a créé un vide que nous voulons combler", indique l'échevin molenbeekois. Le collège communal estime avoir trouvé le terrain parfait pour accueillir un nouveau parc aquatique : la friche ferroviaire qui se situe derrière la gare de l'Ouest.

Actuellement, c'est la SNCB qui est propriétaire des lieux. Mais la Région ambitionne d'acheter le terrain et de le réaménager pour en faire profiter les Bruxellois. Elle travaille ainsi sur un "master plan" du site. Depuis le 20 février dernier, ce plan d'aménagement est soumis à l'enquête publique dans les communes de Molenbeek et Koekelberg.

Parmi les lignes directrices du projet : des constructions sur 90 000 m² comprenant 50% de logements ainsi que des bureaux et commerces, notamment. En matière de mobilité, il imagine une grande promenade cyclo-piétonne nord-sud le long de la ligne 28 et un parking partagé entre l'ensemble des fonctions présentes. Le plan prévoit également des espaces verts qualitatifs et accessibles, dont un parc de minimum trois hectares. 

"Ce parc est une très bonne idée, nous en sommes très contents", se réjouit Jef Van Damme qui précise que "le collège a proposé à la Région d'y rajouter un parc aquatique pour compléter l'offre à la population". Selon l'échevin, la friche comporte la place nécessaire pour la construction de la piscine subtropicale, notamment grâce à la présence d'anciennes halles Delhaize dont la superficie équivaut à celle d'Océade. 

"Une telle piscine est très importante pour la jeunesse : si Océade a fermé, c'est en raison du réaménagement complet du Heysel et sûrement pas du désamour du public." Idéalement située à proximité de plusieurs stations de métro, la piscine permettrait aussi de créer de l'emploi, ajoute l'échevin, avant de conclure : "Espérons que nous pourrons aller piquer une tête ensemble à Molenbeek dans 5 ans !"