"Cela ressemble fort à du clientélisme politique", déplore Ahmed El Khannouss, conseiller communal de l'opposition.

Le balayeur de rue qui avait été licencié fin août 2018 pour avoir distribué des tracts d'un candidat PS-SP.A a finalement été réengagé par la commune, relatent nos confrères de Sudpresse.

Une décision surprenante, puisque l'ancien collège MR-CDH-Ecolo avait lancé une procédure qui avait abouti à son licenciement, mais il y a quelques semaines, le nouveau collège l'a réengagé en tant que déménageur.

Une décision que fustige Ahmed El Khannouss (CDH), conseiller communal d'opposition. "L’ancien collège avait décidé de le licencier car il distribuait des tracts pour un socialiste flamand pendant ses heures de travail. Il est étonnant qu’une fois que ce socialiste flamand soit devenu échevin, l’ouvrier communal ait été engagé dans son service ! Même si j’ai souhaité privilégier d’autres pistes que le licenciement, je trouve injuste qu’il ait été réengagé. Cela ressemble très fort à du clientélisme politique. Et je ne comprends pas que le MR, partenaire de la majorité, accepte cette décision", a-t-il confié à nos confrères.