Ce lundi 8 février, la Cour d’appel de Bruxelles a rendu à un arrêt définitif dans le litige concernant l’attribution de ses terrains de football. Elle donne raison à l'ASBL Molenbeek Sport qui, après avoir promis des créneaux d'occupation au club Académie Jeunesse Molenbeek (AJM), les avait finalement attribué au club FC Jeunesse Molenbeek Académie le 30 juillet dernier.

En cause : le numéro de matricule du club pour lequel les demandes d'attribution des terrains ont été faites. Ce numéro appartient au FC Jeunesse et non à l'AJM. Les gérants de l'AJM, anciens membres du FC Jeunesse, ont ainsi été déboutés par la Cour d'appel. Le tribunal condamne aussi l'AJM à restituer à Molenbeek Sport la totalité des astreintes payées provisoirement, c'est-à-dire 26 000 euros, et à prendre en charge les frais de procédure judiciaire.

"J’ai toujours cherché une solution équilibrée. A l’époque, Le Comité de gestion avec le soutien d’une très large majorité du conseil d'administration a eu pour seul but la sauvegarde de l’intérêt des jeunes. Cette décision de justice permettra, au club historique de la Jeunesse Molenbeek de poursuivre son aventure en P2 et, surtout, aux centaines de jeunes molenbeekois de bénéficier de nos infrastructures", se réjouit Jamal Azaoum (PS), échevin des Sports et président de Molenbeek Sport.

Karim Tabakkalt, lui, ne comprend pas ce jugement. "Deux juges nous ont donné raison, on ne comprend pas pourquoi celle-ci nous donne tort. D'autant qu'il y a des choses incompréhensibles, estime le membre de l'AJM. Il est hallucinant que la juge nous explique que les conventions n'ont pas été signées avec une personne morale (ASBL) mais avec un club (numéro de matricule) alors que nombreuses associations sportives n'ont pas de matricule. C'est dommage parce qu'au final, ce sont les gamins qui vont payer. Ils ont donné la main mise à des personnes incompétentes qui ont perdu les trois étoiles qu'on a obtenues ces dernières années. Mais on reste bons perdants parce qu'il reste la procédure au fond qui devrait aboutir en septembre."

De son côté, Ahmed El Khannouss (CDH), membre du conseil d'administration de Molenbeek Sport, précise que "le conseil d'administration a décidé il y a peu, quelque soit la décision de justice, de mettre en place des négociations entre toutes les parties. Il est important pour nous qu'aucun politique ne fasse partie de l'équipe qui va mener les négociations afin que seul l'intérêt des jeunes prime".