"Azaoum, tu viens faire un foot avec nous ?" Sur la place communale de Molenbeek, des jeunes narguent le président de Molenbeek Sport et échevin des Sports de la commune Jamel Azaoum (PS). Ils sont une cinquantaine de parents, enfants et membres de l'association Académie Jeunesse Molenbeek à manifester leur mécontentement.

© BAUWERAERTS DIDIER

Depuis plusieurs semaines, deux associations revendiquent la direction de l'Athletic Club Jeunesse. Molenbeek Sport a décidé d'attribuer les conventions d'occupation des terrains du Sippelberg au FC Jeunesse Molenbeek Académie. Mais le 9 septembre dernier, le tribunal de première instance de Bruxelles a enjoint Molenbeek Sport à les donner à l'Académie Jeunesse, ASBL à laquelle les terrains ont été promis durant le mois de juin. 

Le conseil d'administration s'est retrouvé ce mardi soir à la maison communale pour analyser la décision de justice et serait prêt à faire appel, quitte à payer des astreintes de 2 000 euros par semaine. "C'est désolant pour les enfants, ils ont payé leurs cotisations et on les laisse en plan ! Ça fait des semaines qu'ils attendent de jouer", déplore un papa de trois garçons.

© BAUWERAERTS DIDIER

"On a suffisamment patienté : on nous ballote des deux côtés depuis le mois de juillet, il serait temps de prendre une décision pour le bien des 500 enfants concernés, ajoute Amine, entraîneur pour le club. A partir du moment où la justice a pris une décision, je ne vois pas pourquoi l'échevin devrait faire opposition."

Tandis que des jeunes s'amusent à scander "Azaoum, démission" dans un mégaphone, une maman rétorque : "On s'en fout qu'il démissionne ou pas, il doit penser aux joueurs. Qu'ils règlent leurs problèmes de leur côté s'ils en ont mais qu'ils arrêtent de pénaliser nos enfants !"