La septantaine de parents pétitionnaires envisage de porter plainte devant la Direction générale de l’enseignement officiel.

Une septantaine de parents dont les enfants sont scolarisés à l’école 11, chaussée de Ninove à Molenbeek-Saint-Jean, a lancé une pétition pour dénoncer l’attitude de la nouvelle directrice de l’école communale, arrivée au mois de septembre dernier. “Nous avons trouvé une directrice hautaine, agressive qui organise une réunion pour annoncer que dorénavant, il fallait prendre rendez-vous si nous voulions lui parler. Rendez-vous difficile à prendre car personne ne répond au téléphone”, lit-on dans la pétition. Mais encore : “Madame X s’enferme dans son bureau dès 15h30 et se rend inaccessible même quand la situation est urgente”.

Autre souci d’après les parents signataires : l’argent. “Madame X exige des parents un plan d’épargne de 10 euros par mois pour les sorties scolaires. Mais aucun détail n’accompagne cette demande. Or, la circulaire sur la gratuité de l’école stipule que toute demande de frais de la part de l’école auprès des parents doit être justifiée. […] Nous avons demandé les détails à la directrice. Elle nous a envoyés promener. […] Chaque année, les enfants de P6 partent en Suisse. Cette année, beaucoup de parents n’ont pas encore payé le voyage (380 €). Au lieu de les encourager de façon collaborative, etc. Elle menace les autres parents qui ont payé de ne pas les rembourser si le voyage devait être annulé.”

La pétition pointe également le fait que la directrice “refuse que l’école avance l’argent aux parents émargeant au CPAS pour les sorties scolaires. Nous avions depuis trois ans un café parent tous les mois au sein de l’école avec des intervenants extérieurs. C’était une très belle initiative qui resserre les liens entre les familles et l’école où notre voix était entendue. Malheureusement, la nouvelle directrice a décidé de supprimer le café parents de façon unilatérale.”

Les parents signataires estiment que la situation “devient urgente”. “Nous avons l’impression que Madame X construit un mur entre l’école et les familles. Le bien-être de nos enfants est en danger si une telle attitude persiste. Six mois se sont écoulés depuis le mois de septembre et les liens sont déjà rompus. Avant que la situation ne devienne irrécupérable, nous vous demandons d’intervenir. Dans le cas contraire, nous porterons plainte à la Direction générale de l’enseignement officiel (DGEO) où nous exigerons une mission d’enquête.”

Nous avons tenté de joindre la bourgmestre Catherine Moureaux (PS), en charge de l’Enseignement hier. Sans succès. Le conseiller communal de l’opposition Dirk De Block estime “inacceptable que la bourgmestre n’ait pas répondu aux parents. Il semble en effet que la situation empire. Le PTB exige une rencontre entre les parents et la bourgmestre. Cela fait des années que nous demandons d’inscrire le principe d’une association de parents dans les écoles mais aussi la tenue d’une réunion collective régulière entre les parents et la direction, en présence d’une responsable du service de l’Instruction publique”.