La future ligne de tram (en réalité le tram 3 dévié, NDLR) qui reliera le centre-ville de Bruxelles (Rogier) à Neder-Over-Heembeek en passant par la rue commerçante François Vekemans continue d'avoir ses opposants. Des affiches pronant le bus électrique à la place du tram fleurissent sur les fenêtres des habitants. Un collectif de citoyens et d'habitants organise une manifestaion contre le projet du tram à Neder-Over-Heembeek le samedi 19 juin à 14 heures place Peter Benoît (en face de l'églis.

Ce rassemblement a pour but "de dénoncer la décision prise par la STIB et la Ville de Bruxelles d'amener une ligne de tram dans cette partie de Bruxelles", précise le communiqué de presse.

"Nous comprenons parfaitement que la mobilité évolue mais il faut absolument tenir compte des habitants et des commerces, explique Claude De Brabanter, un des organisateurs. Le projet qui est proposé est inacceptable. Il va tuer des commerces, asphyxier certaines rues et créer des nuisances. Sans compter les locataires et propriétaires situées sur ce trajet qui subiront des dégâts inévitables. Et, en plus, nous savons que nous sommes partis pour des années de travaux". 

Le porte-parole du comité anti-tram poursuit : "Cela fait des mois que nous essayons d'être entendus mais sans succès. En pleine crise économique, la ville doit soutenir ses commerçants et non pas les enfoncer. Ce projet va faire fuir de nombreux clients.Un tram doit être en site propre et non pas dans des rues étroites. C'est nocif et dangereux. Il existe des solutions. Cela pourrait passer par un bus articulé et l'augmentation des transports existants. Il faut envisager des solutions moins coûteuses et plus réalistes. D'autant la décision des autorités va couper la connexion qui existe actuellement entre Mutsaard et le centre-ville obligeant certains Bruxellois à trouver des solutions alternatives aux transports en commun."

Pour rappel, "deux pétitions contre le projet ont été signées ces derniers mois par plus de 1.500 personnes chacune".