Bruxelles

Le syndicat chrétien CSC a réagi avec satisfaction à l'annonce de l'arrivée prochaine d'un gouvernement bruxellois, tout en soulignant la nécessité d'une plus grande cohérence institutionnelle dans les matières sociales sur le territoire de la Région bruxelloise.

"Nous sommes contents qu'il y ait un gouvernement, avec des partenaires qui ont envie de faire vivre Bruxelles et les institutions bruxelloises", a indiqué Paul Palsterman, secrétaire régional bruxellois de la CSC. Celui-ci a dit sentir à travers les bribes de programme déjà dévoilés une forte dimension sociale. Il appelle à la poursuite de la concertation sociale telle que mise en œuvre par la coalition sortante. Quant à la composition du futur gouvernement, actuellement discutée entre les six partenaires, l'emploi et la formation devraient être aux mains d'un même ministre, a-t-il plaidé, y associant les dossiers sociaux de la Commission communautaire commune (Cocom). Plus généralement, il en appelle à une plus grande cohérence dans les domaines sociaux entre la Région, la Cocom et la commission communautaire française (Cocof).