La fermeture des cafés et restaurants suite aux restrictions sanitaires, met en lumière un problème d'un autre genre. Celui de l'accès aux toilettes publiques dans l'espace public. Il est parfois malaisé de trouver des sanitaires publics et dignes de ce nom dans l'espace public. Une difficulté que rencontrent surtout les femmes. "Quand on est avec les enfants ou enceinte, cela devient un véritable calvaire", peuvent témoigner beaucoup d'entre elles. Trois députées bruxelloises Margaux De Ré (Ecolo), Leila Agic (PS) et Nicole Nketo Bomele (Défi) ont questionné Elke Van den Brandt (Groen), la ministre de la mobilité, des travaux publics et de la sécurité routière à ce sujet.

Toutes les trois ont pointé le manque de toilettes publiques destinées aux femmes dans la Région bruxelloise. "Seulement 30% des sanitaires publics sont accessibles aux femmes". Les députées comptabilisent 16 toilettes publiques contre 37 urinoirs (et donc destinés exclusivement aux hommes, NDLR) dans la Région.

La ministre Groen admet que la question des toilettes publiques est une question importante "pour améliorer le confort et la sensation d'accueil dans l'espace public". En revanche, Elke Van den Brandt contredit les chiffres avancés par les députées. "Nous n’avons pas ces chiffres-là. Il est possible qu'ils correspondent à ceux de la Ville de Bruxelles". La ministre a demandé auprès de ses services un inventaire des sanitaires publics dans le réseau de la Stib, les gares et les 19 communes de la Région. En ce qui concerne le réseau Stib dit de surface, bus et tram, 36 terminus sont équipés de sanitaires. 20 toilettes sont de la marque MDO, deux de la marque Sagelec (et un troisième prochainement) et 14 de la marque Decaux. Ceux-là vont être renouvelés dans les trois années à venir car ils ne sont pas accessibles aux PMR.

En 2021, neuf autres arrêts et terminus de bus et tram vont être équipés de toilettes publiques adaptées aux PMR. Au total, fin 2021, 45 terminus de surface seront équipés de sanitaires. Dix autres suivront en 2022 et 2023. Au terme du contrat cadre, le réseau de surface disposera donc de 56 sanitaires automatiques mixtes, tous accessibles au public et moyennant une contribution de 50 cents.

En ce qui concerne les stations de métro, trois (Mérode, Bourse et De Brouckère) sont équipées d'un total de sept toilettes publiques mixtes. Deux autres vont être installées dans la station Roodebeek. Le réseau de Parking.Brussels offre également deux toilettes publiques.

La ministre Van den Brandt souhaite obtenir un inventaire complet des commodités accessibles au public dans toute la Région. Les services planchent dessus.