Lundi, le collectif "L'Abime" a annoncé qu'elle avait déposé une demande auprès de la police de Bruxelles pour l'organisation de "La Boum 3" le 29 mai, toujours dans le Bois de la Cambre. Dans une première réaction, le ministre Verlinden a précisé qu'il pourrait y avoir une réunion avec l'organisation afin d'en faire une sorte d'événement test. Mais après les commentaires des secteurs de la restauration et de la culture, elle a rapidement changé d'avis.

Les organisateurs de La Boum 3 utilisent maintenant cette déclaration comme point de départ pour créer un nouvel événement sous le nom de "La Boum Test". Celle-ci doit avoir lieu le 15 mai dans le Bois de la Cambre, en préparation de La Boum 3. La police de Bruxelles a confirmé qu'elle avait également reçu une demande pour cette manifestation et qu'elle allait maintenant l'examiner de plus près.

"Nous trouvons l'idée de la ministre excellente. Pas vous ? Nous cherchons donc des volontaires pour assister à une fête sans consigne sanitaire. Nous allons aussi avoir besoin d'un pourcentage de volontaires pour un test viral avant et après l'événement.", peut-on lire sur l'évènement Facebook de La Boum Test.

Ce même 15 mai, la manifestation mondiale pour la liberté aura lieu dans le Bois de la Cambre, une manifestation au cours de laquelle les manifestants "marcheront, chanteront et danseront dans les rues de la forêt". Sur leur Facebook, ils se dissocient clairement de La Boum et de L'Abime. La police de Bruxelles a également reçu une demande pour cette manifestation.