Trois jeunes Bruxellois viennent d’ouvrir leur studio dans la capitale. Rencontre.

Pas de bride ni de limites. Un credo motivant qui a permis à trois Bruxellois d’une vingtaine d’années de se dépasser pour monter leur projet. Amateurs de musique, ils ont décidé de transformer cette passion en profession. Il y a un mois, ils ont ainsi ouvert leur propre studio à Etterbeek. "J’ai toujours été fan d’informatique, explique Amjad Laroussi, cofondateur du projet. À 6-7 ans, j’étais déjà mordu ! Vers 15 ans, je me suis rendu compte que la musique se faisait avec un ordi et j’ai commencé à composer."

Amateur de hip-hop, c’est dans la techno que le jeune Bruxellois fait ses armes, avant de revenir à la musique urbaine. "Un ami d’enfance est devenu auteur-rappeur. Je l’ai aidé à produire son album." Mais faire de la musique est une chose, accéder à du matériel professionnel en est une autre. Qu’à cela ne tienne, les amis mordent sur leur chique et se débrouillent pour monter leur label puis leur studio "Bridless Music".

"Avant, on était flemmards, on sortait un peu trop. Puis on a cherché les raisons pour lesquelles on n’avançait pas et on s’est rendu compte que c’était nous qui nous limitions." Depuis, plus question pour eux de se mettre des barrières. Amjad et son équipe veulent aller le plus loin possible. "On veut être le plus ouvert possible, aussi bien en termes artistiques qu’au niveau de la performance. Si un jour on peut tourner un clip sur la lune, on le fera."

Compositeurs, ingénieur du son, community manager : Bridless Music compte aujourd’hui huit personnes. "Pour l’instant on survit mais on a connu pire. Certains collaborateurs croient en notre projet et travaillent donc bénévolement. Je dirais qu’on est une bande de free lancers qui mettons nos forces en commun pour que ça aille plus vite."

Quatre artistes gravitent actuellement autour du label, toujours en recherche de compositeurs. "On a développé de bons contacts dans le milieu donc on propose aussi un service de placement et d’édition." Déterminée à un jour faire partie des meilleurs, l’équipe de Bridless Music tient surtout à faire passer un message positif. "On a cru qu’on pouvait le faire donc on l’a fait et vous pouvez le faire aussi !"