Bruxelles

Ingénieur de formation, Joran a quitté le monde des multinationales pour ouvrir son bar à cidres. Récit.

Un nouveau bar a officiellement ouvert ses portes à côté de la place Dailly, à Schaerbeek. Sa particularité : une large carte, non pas de bières mais de cidres ! A sa tête, Joran, ingénieur de formation qui ne se retrouvait plus dans son métier. "Je ne supportais plus le système des multinationales. Je voulais revenir à mes valeurs du local, du travail bien fait des artisans et des bons produits respectueux de l'environnement." 

Installé à Schaerbeek depuis six ans, le jeune homme est breton. Après une semaine particulièrement difficile, il s'installe à l'un des bars du quartier et lâche : "Je vais tout quitter et faire des crêpes !" Joran ne pense pas ce qu'il dit ("C'était juste une expression !") mais le patron du bar le prend au mot. Il lui ouvre les portes de son établissement un dimanche et le laisse faire ses crêpes bretonnes. "Je n'y connaissais rien ! Alors je me suis documenté et je suis retourné en Bretagne pour apprendre la recette d'une bonne crêpe."

Pour accompagner les crêpes, quoi de mieux que du bon cidre ? "Je n'y connaissais rien non plus !" Très vite, Joran se rend compte de toute la diversité de cidres qu'il est possible de produire. Il voyage en France, en Belgique, aux Pays-Bas mais en Allemagne et dans le sud de l'Europe. "On peut faire du cidre partout où les pommiers poussent donc il y a une variété incroyable de produits."

© D.R.

Cette variété, le jeune homme veut la partager. Alors il se lance dans la création de sa cidrothèque. Il quitte son emploi en janvier 2018 et devient propriétaire d'un ancien bar schaerbeekois en septembre dernier. "Je suis très content des rénovations qu'on a faites. J'ai de bons retours alors que tout n'est pas encore terminé", se réjouit-il. Inauguré vendredi dernier, le bar a vu un très large public arriver : "On ne savait plus bouger, ni à l'intérieur ni à l'extérieur. C'était un gros succès !" Tellement gros que l'établissement à écoulé plus de 300 litres de cidre. "J'étais un peu surpris quand j'ai vu qu'on devait changer les futs. Ils sont tombés les uns après les autres."  

A la carte, une cinquantaine de cidres et de poirés différents. "Notre offre va s'étoffer dans les mois à venir. Les produits allemands arrivent bientôt." L'établissement accueillera ainsi des producteurs issus de toute l'Europe afin de proposer le plus de diversité possible à ses clients. "Le but est de mettre en valeur un maximum de saveurs. Par contre, je n'irai pas chercher de producteurs en dehors de l'Europe. Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de faire traverser la moitié de la planète à un produit alors qu'on dispose d'une large variété de cidre sur le continent." Outre les cidres, vous pourrez déguster de la bière ou des vins ainsi que de la petite restauration. "On propose la galette bretonne en snack mais on est avant tout un bar, pas un restaurant", tient à préciser Joran. Fermé les lundis et mardis, la cidrothèque vous attend tous les autres jours de la semaine.