Le RCS Braine est-il toujours en tête de classement ? Découvrez les résumés des rencontres de Provinciale 1 en vidéo.

Renaissance Schaerbeek - Lasne-Ohain A 4-5 :

Match complètement fou à Schaerbeek où Lasne Ohain a mené 0-4 avant de voir la Renaissance entamer une folle course poursuite, sans succès. “Il faut le vivre pour le croire”, souffle Fabian Lambot. “Après avoir été menés 0-4 contre le cours du jeu, nous aurions même pu arracher le nul à la dernière seconde.”

Les buts : 4e Siroux (0-1), 8e Schlogel (0-2), 40e Siroux sur pen. (0-3), 50e Siroux (0-4), 60e Ozçici (1-4), 69e Calmaz (2-4), 75e Bacha (3-4), 85e Siroux (3-5), 86e Sibari (4-5).


ASE Chastre - Villers-la-Ville A 0-3 :


Villers se donne un peu d’air en bas de tableau en venant à bout de Chastre, toujours coincé à la dernière place.µ

Les buts : 64e Schauwers (0-1), 78e Van Roy (0-2), 88e Pierquin (0-3).

ROFC Stockel - RSC Ixelles A 1-0 :


Avec cette victoire face à Ixelles, Stockel signe un intéressant 10 sur 12 qui lui permet de remonter à la sixième place et de revenir à trois unités du podium. Une situation que personne n’avait imaginée après un premier tour catastrophique.

“Quand une équipe enchaîne les bons résultats, la confiance s’installe et souvent, le petit brin de chance qui fait la différence suit. On en profite”, souligne Thierry Desmet.

Face à Ixelles et sa redoutable organisation défensive qui a rendu fous de nombreux attaquants cette saison, Stockel a su se montrer patient pour trouver l’ouverture à un quart d’heure du terme, lorsque Ngungu se retrouvait à la conclusion d’un beau mouvement collectif.

“Ixelles est une équipe difficile à jouer, qui prend peu de risques et qui peut faire très mal avec des contres rapides. On a manqué de justesse technique en première période, on a rectifié le tir après la pause, notamment en amenant souvent le danger sur phases arrêtées. Et puis on a été récompensé sur une phase limpide à un quart d’heure du terme”, conclut le coach de Stockel.


BX Brussels - Sporting Bruxelles 0-0 :




RAS Jodoignoise - RSD Jette 1-2 :


Après un début 2018 catastrophique, Jette a enfin pu goûter à la victoire, grâce à un but inscrit par Bourgeois à trois minutes de la fin.

Les buts :
28e Camara (0-1), 65e Koch (1-1), 86e Bourgeois (1-2).



Kosova A - Cr. Schaerbeek-Evere A 2-1 :

Cinq exclusions au total, c’est beaucoup pour un derby. “Il y a eu beaucoup trop d’énervement en fin de match. Bien sûr, il y avait la frustration de la défaite pour l’équipe du Crossing, mais c’est dommage”, constatait Rami Islmaj, le président de Kosova, qui ne s’est jamais départi de son calme naturel.

Car c’est bien Kosova qui s’est imposé au terme de ce derby schaerbeekois très disputé. “Nous étions bien en place en première période. Mais on savait aussi que Kosova serait redoutable en contre-attaque. Notre bloc équipe a été désolidarisé en l’espace de cinq minutes et l’adversaire en a profité pour porter l’estocade à deux reprises. En supériorité numérique, nous avons tout tenté pour revenir à égalité, en vain. Nous aurions pu bénéficier également de deux ou trois penalties, mais l’arbitrage ne nous a pas aidés”, analysait calmement Thierry Capouet, l’entraîneur du Crossing, qui n’en perdait pas le sourire pour autant.

Cette victoire permet au Kosova de dépasser son voisin au classement et de s’immiscer parmi les cinq premiers. Pas mal pour une équipe qui était dernière en début de compétition.



RCS Braine - St. Everois RC A 2-1 :



Le but de Depotbekcer inscrit au bout de trois minutes de jeu donnait le ton du duel au sommet entre Brainois et Everois. Un but qui agaçait Sébastien Lechien, l’entraîneur du Stade everois. “J’avais demandé à mes joueurs d’être vigilants durant les premières, de faire attention à la vitesse de Depotbecker et sur son premier ballon, il ouvre la marque. Une fois de plus, on encaisse beaucoup trop vite”, peste-t-il.

Son équipe a toutefois eu le mérite de rétablir la parité quelques instants plus tard avant de voir Vlaminck redonner l’avantage aux locaux. La partie aurait pu basculer lorsque Bourguignon était exclu à la 42e, mais le Stade everois ne parviendra jamais à profiter de sa supériorité numérique. “Il y a alors eu sur le terrain une équipe qui faisait tout pour préserver son avance et une autre qui a poussé, mais n’a pas été dangereuse devant le but”, analyse lucidement Sébastien Lechien.

Une situation que l’on doit à des Brainois qui ont fait preuve de maîtrise et de maturité dans la gestion de leur avance. Ce nouveau succès permet à Braine de conforter sa première place et d’écarter un concurrent dans la course au titre.


>> Retrouvez le classement et les résultats de la P1 Brabant <<