Le collège échevinal de la commune d’Evere remettra ce mardi 12 octobre un projet d’avis mitigé sur le PAD Josaphat et proposera au conseil communal de s’opposer au projet de tour qui est proposé le long du pont De Boeck. "Je rappelle que tant le collège que le conseil communal ont indiqué dans leur premier avis qu’un équilibre entre tout type de logement était la base d’une discussion pour un développement urbain qui s’inscrit dans le paysage everois. Le collège estime que cet équilibre n’est pas atteint à l’heure actuelle. Ce dans la mesure où le projet de PAD proposé ne prévoit pas les maisons de type unifamilial comme nous l’avions suggéré dans notre premier avis", argue le bourgmestre ff d’Evere, Ridouane Chahid (PS).

Pour autant, la commune soutient le principe d’un PAD, mais rend un "nouvel avis mitigé".

Elle regrette ainsi "la décision de ne pas intégrer la placette Kurth dans le périmètre du PAD", se réjouit "du fait que la remarque concernant le tampon non constructible entre les constructions existantes de logement et la future zone bâtissable dans le secteur 4 a été intégrée dans le projet modifié", déplore que "l’équilibre entre l’offre et la demande en différents types de logements n’est pas atteint, par l’absence de maisons unifamiliales".

Evere considère encore "que la tour dépasse largement les gabarits des futures constructions dans le PAD et ceux des constructions existantes à proximité", regrette "qu’il n’y ait pas d’école secondaire sur son territoire" et "souhaite qu’une réflexion soit menée à cet égard".