Les riverains dénoncent les nuisances générées par la présence de réfugiés dans le parc.

Réunis au sein du Comité des habitants Nord, les riverains du parc Maximilien dénoncent les nuisances qui seraient causées par les migrants ayant établi domicile dans le parc. "Je suis révoltée. Aujourd'hui, ce n'est plus possible. Il y a trop d'insécurité, on n'ose plus sortir de chez nous. Ma famille n'ose même plus venir chez moi. C'est scandaleux", s'est ainsi insurgée une habitante du quartier au près de nos confrère de La Capitale.

"Une fois, un homme était tout nu et des enfants passaient par là. Il y a des rats et mouches. Un voisin a dû condamner sa cuisine. On a été patients mais là c’est trop, Si on ne fait rien, il va y avoir des agressions. Des filles ont déjà été violées", raconte une autre riveraine. Face à cette situation, les riverains ont interpellé Zoubida Jellab (Ecolo), l'échevine de la Propreté publique de la Ville de Bruxelles pour qu'elle se rende sur place ce mardi à 15h.