Le sapin de Noël et la crèche plantée juste derrière sur la Grand-Place de Bruxelles ne seront peut-être pas les seules attractions bruxelloises pour les fêtes de fin d’année. On le sait, la Ville a fait une croix sur les Plaisirs d’Hiver. Elle a également renoncé au traditionnel feu d’artifice usuellement organisé sur la place des Palais, à Bruxelles. C’est une évidence. Il semble inconcevable de réunir pendant un long moment plus de 50 000 personnes, même en extérieur. La Ville de Bruxelles a pris la décision voici deux mois déjà. 

Elle cherche actuellement des alternatives. Son objectif : que la capitale belge ne soit pas complètement morte durant les fêtes de fin d’année. Parmi les pistes figure la mise en place d’une patinoire. Le flux peut être géré, il s’agit d’une activité en plein air et les patineurs ne sont pas statiques. Masqué, c’est jouable. À l’heure actuelle, rien n’est confirmé et plusieurs options sont sur la table. Brussels Major Event (BME), qui gère les événements festifs et culturels de la Ville de Bruxelles dispose d’une solide expérience en matière de sécurité sanitaire dans le cadre d’événements culturels.