"Il propose des produits sains, bio, locaux, équitables, plein de goût, respectueux de l’humain et de la nature et tout ça à un prix abordable", assure la société fondatrice Bees coop, née à Schaerbeek voici quatre ans. "Dans ce supermarché, ce sont les clients qui gèrent les livraisons, mettent les produits en rayon, font la caisse et nettoient, bénévolement. “Je viens le lundi à 14h30, toutes les 4 semaines. L’ambiance de l’équipe est super. Et on est de plus en plus efficaces”, explique Hervé Crespel, coopérateur. “Toute notre organisation est basée sur la participation des coopérateurs. Ça permet d’avoir des prix plus bas pour des produits de qualité, avec une marge fixe. Le client sait combien le fournisseur a été payé et les bénéfices sont réinvestis dans le projet”, complète Geneviève Boxus, salariée.

Déjà une quinzaine d'emplois créés, 10 000 clients

Ce type de supermarché coopératif et participatif existe à New York depuis 1973. “A la Park Slope Food Coop, ils sont 16.000 membres. A Bruxelles aussi, on voit que notre modèle fonctionne. Tous supermarchés bruxellois confondus, on a même déjà créé une quinzaine d’emplois”, termine Marine Moulart, salariée de wAnderCoop à Anderlecht. Un supermarché local pour un impact global. "Après une période de commandes en ligne, on est super contents d’ouvrir Le Pédalo à Ixelles-Etterbeek. Avec le démarrage de notre projet et en comptant nos 170 coopérateurs, on sait qu’ensemble, les supermarchés coopératifs mobilisent plus de 3500 belges. C’est donc déjà environ 10.000 personnes qui se nourrissent mieux, en comptant les familles et les colocations, et on est persuadés que ce n’est qu’un début”, raconte Françoise Viellevoye, une des fondatrices du Pédalo.