Bruxelles Pour les écologistes d’Etterbeek, la mise en place d'une piste bidirectionnelle reste la meilleure solution à court terme.

Ce mercredi, le bourgmestre d'Etterbeek Vincent De Wolf (MR) annonçait son refus catégorique d'installer une piste cyclable bidirectionnelle sur une parcelle de l'avenue de Tervueren. Une récente étude a été publiée sur les risques en termes de sécurité routière qui confirme que la Région a agi dans la précipitation. Sous réserve d’aménagements, les écologistes restent cependant favorables à la mise en place d’une telle piste.

"Le bourgmestre d'Etterbeek estime que si la Région persiste à vouloir réaliser un tel projet à brève échéance, il n'aura d'autre alternative que celle de prendre un arrêté destiné à interrompre les travaux. Une telle décision n’appartient qu’à lui seul, en vertu de ses compétences exclusives en matière de sécurité dans l'espace public", explique Ecolo-Groen. Pour ce parti de la majorité etterbeekoise, la mise en place d'une piste bidirectionnelle reste la meilleure solution à court terme.

"Aujourd’hui, les cyclistes doivent aller dans la circulation ou se contenter d'un trottoir partagé avec les piétons.Ce n'est pas acceptable pour eux, il y a urgence." Pour les verts, la mise en place d’une piste cyclable bidirectionnelle doit donc être accompagnée de sérieux aménagements afin d’assurer la sécurité des usagers. "ll convient en particulier d’aménager la signalisation dans les intersections pour assurer plus de visibilité aux cyclistes, notamment via la mise en place de feux et de panneaux de signalisation." À plus long terme, Ecolo-Groen souhaite un réaménagement complet de l’avenue de Tervueren, avec une réduction du nombre de bandes de circulation des voitures et de la vitesse du trafic automobile, "afin d’offrir espace, confort et sécurité pour les cyclistes."