Le bourgmestre sortant Willem Draps (MR) a lancé une nouvelle procédure à l'encontre de son successeur Benoît Cerexhe (CDH)


BRUXELLES Demain soir, lors de l'installation du nouveau conseil communal à Woluwe-Saint-Pierre, Benoît Cerexhe ne pourra pas ceindre l'écharpe maïorale comme prévu et devra prêter serment devant le bourgmestre sortant, Willem Draps. En cause ? L’introduction par la Liste du Bourgmestre d’un recours au Conseil d’État contre le résultat des élections communales.

Willem Draps qui a très mal vécu son éviction de la majorité au lendemain des élections communales du 14 octobre multiplie les procédures à l'encontre de son successeur. Aujourd'hui, il annonce qu'il a introduit un recours auprès du Collège juridictionnel sur la violation de la limite des dépenses électorales autorisées par certains candidats de la future majorité.

Selon Willem Draps, de nombreux élus n'auraient pas déclaré certains encarts dans la presse locale. "Cela concerne principalement la manière dont ces candidats ont utilisé le journal local Vivre à Woluwe ( NDLR: concurrent privé de l'officiel Wolu Mag)", précise le libéral qui dévoilera demain le nom des personnes visées par sa plainte. "Monsieur Cerexhe est concerné mais il y en a d'autres de différentes listes."

"Cela ne fait que confirmer qu'il est atteint de procédurite aiguë", déclare Benoît Cerexhe qui n'est pas étonné par la démarche. "Nos comptes sont bons. Nous avons rendu un dossier complet et précis. Donc je ne vois pas sur quoi il se base", ajoute-t-il.

Selon l'humaniste, Willem Draps ne manque pas d'audace. "Il a omis de nombreux éléments dans sa déclaration: panneaux en bois et certaines affiches électorales. Mais nous avons décidé de ne pas nous lancer dans ce type de procédure", conclut-il.

© La Dernière Heure 2012