Le marché de Noël de la Ville de Bruxelles - autrement dénommé Plaisirs d'Hiver - aura lieu du 27 novembre au 3 janvier prochain, a annoncé le président des forains bruxellois Patrick De Corte sur les réseaux sociaux. "Nous avons reçu les papiers donc c'est officiel", se rassure-t-il. "On ne sait pas ce qui peut se passer d'ici la fin du mois de novembre mais, en attendant, on est prêt."

Si le marché de Noël a bien lieu, ça sera d'office en mode mineur. "Déjà, nous n'aurons pas les touristes étrangers. L'affluence sera donc moindre", poursuit Patrick De Corte. "Mais on va prendre le risque en espérant rentrer dans nos frais et gagner un peu d’argent. On n'a pas le choix."

Côté pratique, la Ville de Bruxelles n'a pas encore détaillé les mesures qu'elle allait mettre en place pour assurer le respect des mesures de distanciation physique, etc. Y aura-t-il moins de stands ? "C'est possible mais on ne sait pas encore", se demande le forain bruxellois. "J'imagine que le marché de Noël sera moins compact, plus aéré." 

A titre d'exemple, la foire de Liège impose un nombre de visiteurs limité sur le site : 800 personnes par bloc soit 400 dans chaque sens. Vu qu'il y a quatre blocs, cela fait 3 200 personnes en même temps sur le site de la Foire "alors qu'en temps normal, elle en accueille entre 25 000 et 30 000". 

Cette année, les forains ont demandé à payer le solde de la location de leur stand pendant la Foire et non plus anticipativement. "Les prix n'ont pas diminué. On nous a expliqué que les coûts étaient plus élevés cette année à cause du Covid. Heureusement, si les Plaisirs d'Hiver sont annulés, on sera remboursé".