Du 24 mars au 5 septembre, les amateurs du peintre autrichien pourront s'immerger dans l'exposition numérique "Gustav Klimt, The Immersive Experience". Plus de 200 peintures et esquisses de l'artiste symboliste s'y dévoileront à coups de pinceaux virtuels. Son célèbre "Baiser" s'y déploiera plus grand que nature aux côtés d'un spectacle 3D de 35 minutes, où s'animeront les détails des toiles brossées par le peintre contemporain (1862-1918), membre du mouvement Art nouveau et de la Sécession de Vienne.

Si Klimt était particulièrement célèbre pour ses paysages et ses portraits de femmes, comme celui d'Adèle Bloch Bauer, il était également dessinateur, lithographe et jonglait avec les mosaïques. À Bruxelles, il avait ainsi participé à la décoration du palais Stoclet, situé avenue de Tervueren.

L'exposition propose également un retour sur la carrière du maître autrichien grâce à des panneaux descriptifs, pour "mieux prendre la mesure de la réflexion artistique de Gustav Klimt", soulignent les organisateurs.

Un rendez-vous printanier qui entend "donner vie aux personnages de son œuvre avec toute l'élégance que Klimt leur avait insufflée", sur les notes de la 9e Symphonie de Beethoven, conclut le directeur artistique Orphée Cataldo. "Architecture, peinture et musique y interagissent harmonieusement."