Bruxelles Le crowdfunding va permettre à sa famille de se rendre en Australie.

Les recherches continuent en Australie à Byron Bay pour retrouver Théo Hayez, un Auderghemois de 18 ans, porté disparu depuis plus d’une semaine maintenant. Aucune piste claire n’a encore pu être privilégiée par les policiers au moment d’écrire ces lignes, mais une chose est certaine, comme nous l’a confié ce mardi sa cousine Lisa Hayez : "Son intention était de retourner à son hôtel."

Alors que l’enquête se poursuit, une collecte de fonds a été levée pour permettre aux parents de Théo Hayez de rejoindre l’Australie. Ils se trouvent actuellement toujours en Belgique. "On a ouvert un crowdfunding qui va permettre de pouvoir faire venir une partie de la famille ici et couvrir toutes les dépenses que cela engendre. L’ambassade belge basée en Australie organise leur arrivée. Il faut savoir que venir en Australie, c’est minimum 24 h d’avion coupé de toute communication. Nous avions nous ici besoin d’eux pour toutes sortes d’informations qui pourraient nous aider dans l’enquête. Concrètement, l’argent permettra de payer les billets d’avion, tous les déplacements sur place, les logements et ce qu’il faudra en plus éventuellement ", précise Lisa Hayez depuis Byron Bay.

Une logistique pour faire venir la famille qui vient s’ajouter aux nombreuses recherches en cours pour retrouver le jeune homme qui était en Australie pour passer une année sabbatique. "Il y a une grosse logistique", confirme la cousine de Théo.

Le montant récolté a déjà dépassé les 15 000 euros à l’heure d’écrire cet article. Un élan de générosité, après les nombreux partages d’avis de recherche, dont a bien conscience la cousine de Lisa : "On a énormément de chance que la communauté Facebook et tous ceux qui s’inquiètent pour Théo nous aident."

Pour rappel, Théo Hayez a été vu pour la dernière fois le 31 mai dernier alors qu’il quittait une boîte de nuit de Byron Bay. Grâce aux informations relatives à la téléphonie du jeune Belge, les enquêteurs ont décidé ce lundi de concentrer leurs recherches sur deux zones, soit à l’est du centre-ville de Byron Bay, et dans le Bush au nord-est de la localité.