Si le Nouvel An s'est avéré festif, il aura également charrié son lot d'incivilités, d'affrontements, d'arrestations et de dégradations. Nos confrères de Bruzz rapportent que deux stations de métro, Étangs Noirs et Anneessens, ont été fermées par mesure préventive et que le tram 7 n'a pas toujours pu assurer son service jusqu'au Heysel car beaucoup de personnes s'y rassemblaient.

An Van Hamme, porte-parole de la Stib, confie à nos confrères néerlandophones que certains véhicules ont été les cibles de lanceurs de pavés, et que du mobilier urbain a parfois été mis à feu pour ralentir les transports. Personne n'a cependant été blessé.

Trop de gens

Au Heysel, et malgré les appels de la police à ne pas venir sur les réseaux sociaux, ce sont 3.000 personnes qui se sont rassemblées pour attendre un feu d'artifice pourtant annulé, "c'est pourquoi il a été décidé de ne plus faire passer le tram 7 jusqu'au Heysel, mais de faire de le terminus à Saint-Lambert", précise encore An Van Hamme.

Pas encore de chiffres précis, mais la Stib avance que "beaucoup de vitre de bus et de trams ont été brisées".