Le syndicat Libre de la Fonction Publique (SLFP) a annoncé jeudi qu'il suspendait le préavis de grève qu'il avait déposé pour les pompiers de Bruxelles vendredi. "L'autorité de la Région de Bruxelles-Capitale en charge du Service d'Incendie et d'Aide Médicale Urgente (SIAMU) a répondu aux divers problèmes soulevés par le SLFP. La direction du SIAMU a également répondu à diverses questions lors de la réunion de ce jeudi. Le SLFP est satisfait des réponses apportées et suspend son préavis de grève", a-t-il expliqué.

Le syndicat avait déposé vendredi un préavis de grève pour les pompiers de Bruxelles. Cette action avait pour but de réclamer des mesures face à la recrudescence des agressions de pompiers lors des interventions. Le SLFP revendiquait de manière plus large une meilleure considération des services d'incendie et pointait le manque de promotions et le mauvais état des casernes.
"Pour la police, on a réuni une commission parlementaire spéciale, mais on n'a pas pris en considération les pompiers", avait notamment expliqué vendredi Eric Labourdette, dirigeant responsable pour le SLFP, au sujet des agressions envers les services de secours. "Le plan global de sécurité et de prévention 2021-2024 inclut des mesures pour la police, mais pas pour nous. La situation s'empire. Il y a un an, en septembre, on nous a lancé des cocktails Molotov dans le centre de Bruxelles. C'était la première fois en Belgique ! Il est tombé à un mètre d'un pompier et aurait pu l'enflammer." 

Ce préavis de grève était avait notamment été déposé suite aux tensions survenues dans le quartier Versailles à Neder-over-Heembeek la semaine dernière, où des pompiers ont essuyé des jets de pierres après une soirée tendue entre jeunes et policiers.