Le bourgmestre d'Ixelles veut dynamiser le conseil communal, améliorer la participation avec le citoyen.

Le bourgmestre d’Ixelles Christos Doulkeridis (Ecolo) a lu avec la plus grande attention la demande du MR et du CDH relative à la présidence du conseil communal. Pour mémoire, l’opposition souhaite que le bourgmestre laisse la place à quelqu’un d’autre. Elle déposera une motion en ce sens jeudi soir.

Christos Doulkeridis assure être prêt à lâcher le poste. “Effectivement, lorsqu’on m’a posé la question j’ai répondu que ce n’était pas à l’ordre du jour. Je n’ai pas l’habitude de communiquer sur des choses qui ne sont pas réalisées.” Le bourgmestre explique n’avoir pas voulu se faire remplacer tout de suite “parce que nous avons beaucoup de nouveaux conseillers communaux. Et les plonger de suite dans un tel mandat n’est pas un cadeau. Nous avons estimé qu’il était préférable de lancer la dynamique puis de passer le relais.”

“On va donc le faire. Mais nous n’allons pas nous limiter à cette seule mesure”, poursuit l’Ecolo. “Nous allons lancer un groupe de travail majorité/opposition dans lequel nous discuterons des mesures en matière de participation citoyenne, de transparence, etc. On veut dynamiser le conseil communal, améliorer la participation avec le citoyen.” Outre la question de la présidence du conseil communal, Ecolo veut donc mettre en place d’autres mesures. “L’idée est de s’ouvrir aux Ixellois qui ne sont ni mandataires, ni politiques. Nous voudrions pouvoir créer des dynamiques avec des gens de l’extérieur capables d’alimenter le débat, même si le dernier mot revient au politique.”

Le bourgmestre ixellois rappelle par ailleurs qu’il a déjà ouvert les commissions aux partis à tous les partis de l’opposition, “dont le CDH, Défi et le PTB qui n’auraient pas pu y participer si l’on se calait sur la clé D’Hondt”.