"Sous la pluie et dans le froid", indique Ernestine Mula Kabika. Présidente de l'association Ardaps, elle distribue depuis le mois de mars des colis alimentaires dans la rue, dans le quartier Versailles, à Neder-Over-Heembeek. L'ASBL qui met sur pied des actions pour la réinsertion et l'accompagnement des personnes essentiellement issues de l'immigration travaille en collaboration avec l'antenne sociale du CPAS et la banque alimentaire. Dans ce cadre-là, la distribution des denrées alimentaires se déroule trois jours par semaine.

"Nous louions un local au sein de la plateforme 't Hiembeiks Kotter, rue François Vekemans, à Neder-Over-Heembeek pour distribuer les colis, poursuit Ernestine Mula Kabika. En mars, à cause du Covid, on nous a mis à la porte, on nous a dit que ce n'était plus possible. On se retrouve donc dehors. Avec l'hiver qui arrive, on espère trouver un nouveau local pour distribuer les colis. D'autant plus que le nombre de personnes qui viennent les chercher explose."

"Pour le moment, à cause du Corona, les associations n'ont plus accès aux salles, reconnaît Eddy Debaecker, responsable de la location des salles au sein de 't Hiembeiks Kotter. C'est le cas pour Ardaps mais aussi pour les autres. Certaines salles ont pu être louées pour des réunions de syndics depuis le déconfinement car les distances physiques peuvent être respectées. Lors de la distribution des colis, on ne sait pas garder ses distances. On aimerait bien éviter le premier cas de Covid dans nos locaux".

Pour le responsable de 't Hiembeiks Kotter, distribuer les colis alimentaires à l'extérieur est de toute façon plus prudent dans la situation pandémique actuelle. Et de poursuivre sur leurs activités : "Nous ne faisons plus rien. Notre café est de nouveau fermé comme les autres".