La section bruxelloise de la CGSP dénonce l'absence de consignes claires sur les mesures que les employeurs doivent prendre sur les lieux de travail. "La majorité des employeurs au sein de nos pouvoirs locaux et hôpitaux publics ne mettent pas en application la recommandation qui invite à privilégier le télétravail. Nous y constatons d'ailleurs que le télétravail est de moins en moins la règle, précise le syndicat représentant les travailleurs des administrations locales et régionales de Bruxelles. Nous dénonçons par ailleurs les employeurs publics qui, sous la menace du congé sans solde, forcent les travailleurs à venir travailleurs alors qu'ils sont testés positifs et même parfois symptomatiques. Le certificat de quarantaine permet en outre à certains employeurs de mettre le travailleur en congé sans solde, précipitant ainsi des familles dans une grande précarité."

La CGSP estime également que la procédure de tracing, testing et mise en quarantaine n'est pas suffisamment claire. Elle pointe "l'insuffisance de centres de testing et la lenteur des résultats" et le fait que "les représentants des travailleurs ne soient jamais consultés lorsque de nouvelles mesures sont prises par le gouvernement".