"C'est l'Union qui sourit", un week-end de plus, les supporters présents au parc Duden peuvent chanter leur amour pour leur club qui vient, encore, de l'emporter face au Cercle. Une victoire au caractère que les supporters n'ont pas manqué d'arroser après le match, aux alentours du stade, au regret des riverains. "Toujours agréable les lendemains de match de l'Union de se balader en poussette l'après-midi, de devoir contourner les nombreuses cannettes de bières et de voir que la commune prend à cœur le nettoyage du quartier.. Sans parler des barrières nadar/panneaux d'interdiction de stationnements qui peuvent rester la des jours entiers avant d'être enlevés."

Contacté par nos confrères de La Capitale, l'échevin Saïd Tahri (PS) de la commune de Forest sur laquelle est implantée le stade a réagi. "Il faut savoir que nos équipes travaillent au quotidien pour la propreté de nos rues mais qu’aucune équipe ne travaille le dimanche. Dans le cas précis des matchs de l’Union, il est de la responsabilité du club de faire en sorte que la voie publique soit propre après leurs événements, même si bien entendu nos équipes passent également le samedi et le lundi après les matchs du vendredi et du dimanche."

De son côté, le club bénéficie d'un peu de temps puisque les prochains matches à domicile se joueront un dimanche, mais reconnaît que la situation ne peut pas durer. "Suite aux mesures actuelles de la Pro League, boire et manger à l'intérieur du stade est interdit. Beaucoup des supporters prennent donc des boissons de chez eux en route vers le stade et laissent leurs déchets malheureusement au sol avant entrer au stade. (...) Le club cherche des solutions ensemble avec la commune et le club est en discussion avec des sociétés externes."