Environ 2.000 personnes, selon les estimations de la police, se sont rassemblées à la Porte de Namur à Ixelles dimanche après-midi, pour manifester leur soutien à la révolution populaire et pacifique en Algérie.

Les manifestants ont exprimé leur souhait de voir la communauté internationale réagir face à l'organisation du scrutin du 12 décembre prochain, qu'ils voient d'ores et déjà comme une tentative de réhabilitation du régime en place. L'association "Les Algériens Libres de Belgique", en collaboration avec d'autres associations soeurs de Lille, Paris et Luxembourg entre autres, avaient lancé un appel à un rassemblement des Algériens d'Europe, à Bruxelles, pour porter la voix du mouvement qui mène actuellement une révolution en Algérie.

Celui-ci demande à l'Etat de libérer tous les détenus d'opinion et de respecter les droits humains et les libertés fondamentales en Algérie. Il rejette également la tenue du scrutin présidentiel prévu le 12 décembre, estimant que des élections libres et démocratiques ne peuvent pas être garanties actuellement par le régime "ouvertement militaire".

"Nous, Algériens et Algériennes de la Diaspora, relayons la voix de la résistance de la population algérienne en alertant l'opinion publique internationale sur l'illégalité et l'illégitimité de telles élections, ainsi que le risque imminent d'escalade de la violence", a déclaré l'association "Les Algériens Libres de Belgique" via communiqué.

"Bien que nous saluons la résolution du parlement européen sur la situation des libertés en Algérie, il n'en demeure pas moins que nous déplorons le silence complice par lequel les médias et la communauté internationale tournent le dos à un peuple menant depuis neuf mois une révolution pacifique", affirme-t-elle.