De l’aveu même de la majorité, le bilan de cette législature est passable. Sans plus !

FOREST Forest, son abbaye, sa mixité, sa salle de concerts mythique et… son feuilleton politique. L’épisode 2012 n’échappera pas à la règle : comme lors des campagnes et scrutins électoraux précédents, suspense et luttes d’ego risquent d’être au rendez-vous.

Pour l’heure, alors que les diverses formations politiques pensent listes, programmes et priorités. Discutent, anticipent les alliances, placent les bons pions et recalent les mauvais, prenons le temps de regarder dans le rétro.

Il y fait brumeux. Même la majorité l’admet : tout n’est pas à jeter dans le bilan de cette législature mais il aurait pu être autrement plus satisfaisant. Il ne faut pas être fin analyste : ce maigre bilan est à chercher dans l’ambiance exécrable qui prévaut chez les socialistes et au manque de symbiose existant entre eux et leurs partenaires écologistes, bien que les uns et les autres s’en défendent.

Dans cette majorité, on a peiné à voir un projet collectif, une équipe soudée face à la tempête. On a vu trop de dossiers portés de manière inégale. Tour d’horizon.

Contrat de quartier

C’est incontestablement LE dossier à saluer, de cette législature. Trois quartiers (Saint-Denis, Saint-Antoine et Primeurs-Pont de Luttre) étaient concernés et ont été financés par la Région (en tout, 45 millions d’euros). En résultent la création de quelques dizaines de logements et 50 à cent places de crèches. Un quatrième contrat est aussi sur les rails, pour la prochaine législature : Albert.

Éducation

La gestion (Françoise Père, PS) de dossiers de l’instruction publique est aussi saluée. Outre les places en crèche dégagées dans le cadre des contrats de quartier, huit classes devraient être créées d’ici 2019. “Bien”, salue l’opposition avant de tacler “mai s c’est venu, un peu tard”.

Mobilité

La critique est la même concernant le plan communal de mobilité qui n’a toujours pas été concrétisé et a, par ailleurs tardé à être présenté devant les élus. Sur ce dossier; les divergences ont été nombreuses, ce qui a expliqué le retard pris.

Logement

Outre l’augmentation de logement dans le cadre des contrats de quartier, soulignons la création d’un Guichet Info Logement (GIL) afin de centraliser les demandes et d’accompagner les Forestois, dans leurs problèmes de logement ou encore le travail accompli pour lutter contre les logements insalubres et inoccupés.

Administration

En front commun, l’administration a haussé la voix pour exprimer son ras-le-bol. Un nouveau cadre sera proposé au conseil communal de demain. Pour l’opposition, la démotivation apparue au sein du personnel est due aux désaccords au sein du collège. Elle dénonce aussi une augmentation fulgurante d’engagement de niveaux A.



© La Dernière Heure 2012