Bruxelles

Le mandat de Laurette Onkelinx à la présidence bruxelloise du Parti socialiste s’éteint en octobre. Officieusement, la course à sa succession est lancée. À ce stade, six noms se dégagent.

L’automne, c’est demain. Le mandat de Laurette Onkelinx à la présidence de la fédération bruxelloise du Parti socialiste s’éteint en octobre prochain. Sur les intentions de l’intéressée, les choses ne font pas l’ombre d’un doute : elle n’est pas candidate à sa succession puisqu’elle a annoncé, en septembre 2017 déjà, qu’elle quitterait "la vie politique active" (sic) après les élections du 26 mai et les négociations gouvernementales qui en découlent. Le moment du départ est proche. Le 17 juillet, elle a décroché un accord de gouvernement à la Région bruxelloise. Une plume à son chapeau qui lui permet de quitter sa fonction présidentielle, véritable sacerdoce, avec un sentiment de devoir accompli.

(...)