Bruxelles

Dans une vidéo publiée sur le réseau social Facebook mercredi soir, le groupe Génération Identitaire appelle ses militants à ne pas se rendre dans la commune bruxelloise de Molenbeek, samedi. 

Un rassemblement pour réclamer "l'expulsion des islamistes" devait s'y tenir, mais a été interdit mercredi par la bourgmestre de Molenbeek Françoise Schepmans. "Nous prenons acte de la décision d'interdiction", dit Génération Identitaire dans sa vidéo. "Nous demandons à tous nos militants et sympathisants de ne pas se rendre à Molenbeek samedi prochain."

L'organisation extrémiste parle néanmoins d'une décision "lâche et complice". "Le bourgmestre préfère interdire une manifestation contre les islamistes, alors que les islamistes prolifèrent dans son quartier avec la complicité de sa population."


Le mouvement ne compte pas en rester là: "La jeunesse ne pourra pas rester éternellement muette. Génération Identitaire, à Molenbeek comme ailleurs, n'en a pas fini avec les islamistes."

Mercredi, la bourgmestre de la commune bruxelloise de Molenbeek Françoise Schepmans a pris un arrêté de police interdisant la manifestation extrémiste, initialement prévue à 15h00 sur la place communale sous le slogan "A Molenbeek comme ailleurs, islamistes hors d'Europe".

Dans la foulée, le ministre-président de la Région bruxelloise Rudi Vervoort a décidé de prendre une mesure d'ordre pour interdire, dans l'ensemble des communes bruxelloises, toute manifestation ou contre manifestation en lien avec celle organisée par Génération Identitaire.

Génération Identitaire est un mouvement né en 2012, dont le siège se trouve à Lyon. Il se qualifie de "politique" et appelle la jeunesse à "la reconquête" face au "raz de marée de l'immigration massive".