La "fleur" de l’arum titan a commencé à s’ouvrir ce samedi au Jardin botanique de Meise, a annoncé ce dernier dans un communiqué.

Une floraison encore plus exceptionnelle cette année car la fleur mesure 255 cm, soit davantage que les 237 cm du record précédent, qui remontait à 2016. C’est la 16e floraison d’arum titan au Jardin botanique de Meise.

L’arum titan est une espèce rare et endémique des forêts tropicales de Sumatra qui présente la plus grande inflorescence au monde.

La floraison de l’arum titan dure environ 48 heures. Un spectacle visuel, bien sûr, mais aussi olfactif. La plante diffuse en effet une odeur caractéristique de viande avariée qui lui permet d’attirer les insectes pollinisateurs.

"La floraison de cette espèce emblématique est aussi l’occasion d’attirer l’attention sur cette plante endémique et menacée de Sumatra dont l’habitat, les forêts tropicales humides, disparaît dramatiquement à cause de la déforestation", souligne le Jardin botanique de Meise, dont l’accès sera étendu jusqu’à 21h00 durant les deux jours de floraison, ces samedi et dimanche.


«Pénis titanesque déformé»

C’est sans surprise sa forme qui donne son nom scientifique à l’arum titan. En effet, "Amorphophallus titanum" signifie "pénis titanesque déformé". Quant à son odeur pestilentielle de corps en décomposition, elle lui sert à la reproduction dans les forêts de l’ouest indonésien. D’où son surnom de "plante-cadavre".

En effet, le parfum nauséabond allèche les insectes pollinisateurs. Ils s’y précipitent et, en raison de la forme de la plante, s’y retrouvent prisonniers. En tout cas, juste le temps de se couvrir de pollen. Une fois libérés, ils sont attirés par l’odeur d’un deuxième arum titan. Et la magie de la nature opère malgré la distance de plusieurs km entre les individus aux pétales violacés: les mouches et abeilles les pollinisent.

Des baies rouge orangé

C’est pourquoi le parfum de l’arum est si puissant, explique le Jardin botanique de Meise sur sa page dédiée à sa plus grande vedette : "les arums titans poussent à des kilomètres l’un de l’autre et fleurissent rarement. Tout est donc mis en œuvre pour ne pas rater l’opportunité cruciale de la pollinisation".

Le parfum est surtout utile lors des quelques courtes heures de la floraison. Ensuite, "les fleurs femelles fécondées se transforment en baies rouge orangé. Les oiseaux les mangent et participent ainsi à la dissémination des graines, évacuées dans leurs excréments".