Ce mercredi, le parquet général a demandé la confirmation de la décision rendue par la chambre du conseil. Cette dernière avait renvoyé le dossier au parquet afin de remettre en question, voire d'inculper, les policiers impliqués dans l'accident mortel. 

Pour rappel, Sabrina et Ouassim sont décédés le 9 mai 2017 au soir, avenue Louise, alors qu'ils étaient pris en chasse par la police. Pendant la course-poursuite, une voiture de police appelée en renfort a bloqué le passage du scooter sur lequel se trouvaient les deux jeunes. Ouassim, 24 ans, est décédé sur le coup, Sabrina, 20 ans, est décédée dans la nuit à l'hôpital.

La course-poursuite engagée parce qu'un officier de police aurait constaté deux infractions au code de la route, était disproportionnée et donc illégale, déclarent les familles des victimes. Le parquet, quant à lui, estime que seul Ouassim, conducteur du scooter, est responsable et que les fonctionnaires de police ont agi correctement.