Le système "chèques commerces" se généralise dans toutes les communes bruxelloises. Saint)Gilles ne fait pas exception. Un montant de 50.000 euros a été débloqué par la commune en cette fin d’année 2020 pour financer le dispositif. Concrètement, il s’agit d’offrir un chèque d’une valeur de 25 euros aux personnes qui se sont retrouvées sans emploi durant au moins 20 jours (non cumulatif) suite à la crise Covid.

 Le chèque est à dépenser uniquement dans les commerces saint-gillois qui ont dû fermer lors d’un des deux confinements. Il s’agit donc des commerces non-essentiels et du secteur Horeca . La distribution des chèques est prévue en collaboration avec l’échevinat et le service de l’Emploi et c’est l’ASBL communale "Entreprendre à Saint-Gilles", dont la mission est de soutenir l’activité économique locale, qui a été désignée pour assurer la gestion du dispositif.

"Après avoir pris une série de mesures d’urgence, notamment un plan de soutien fiscal supprimant les taxes sur le commerce ou encore la mise en place d’un guichet d’accompagnement des entreprises touchées par la crise, notre volonté était de mettre en place des mesures de relance pour encourager les Saint-Gillois à consommer dans les commerces locaux, explique Francesco Iammarino, échevin du Développement économique. Le bénéfice est double puisque le dispositif permet à la fois d’augmenter le pouvoir d’achat d’une population impactée par la crise sanitaire et en même temps, d’injecter ces montants dans l’économie locale en soutien aux commerces de proximité".

Par ailleurs, la commune poursuit son soutien aux commerçants en matière de digitalisation et de développement de leur e-commerce. Saint-Gilles été l’une des premières communes à miser dès le mois de mai dernier sur le projet "Mazone" : une plateforme d’e-commerce dédiée à l’économie locale, avec un service de livraison à vélo. Ce projet a depuis été soutenu par la Région et s’est intégrée à mymarket.brussels dont l’objectif est de concurrencer les grands groupes internationaux de commande en ligne comme Amazon.

Pour renforcer cette dynamique, la commune vient d’offrir aux commerçants trois nouveaux services entièrement gratuits : des séances de coaching digital, la prise en charge des livraisons via Mazone et un soutien pour la réalisation et le montage de vidéos de promotion à mettre en ligne. Vu l’importance du préjudice subi par les petits commerces et l’Horeca, des mesures supplémentaires sont à l’étude pour 2021