Le nombre d’élèves inscrits a diminué par rapport à l’an passé et cela se répercute sur l’emploi des enseignants.

Deux institutrices de l’École Nouvelle, à Saint-Gilles, ont été remerciées ce vendredi matin. Suite à un comptage des élèves, des postes ont été supprimés et elles ne pourront plus exercer leur métier au sein de l’école, cette année.

La situation a eu de quoi inquiéter les parents des élèves de maternelle qui ne comprennent pas que ce genre de décision intervienne un mois après la rentrée scolaire. Des parents également outrés que deux enseignantes "compétentes et appréciées" puissent être remerciées du jour au lendemain. La direction déplore également cette perte mais n’était pas en mesure d’agir sur la décision.

Selon l’échevin de l’Enseignement, Alain Hutchinson (PS), l’ouverture de l’école islamique à Forest a eu une influence sur le nombre d’élèves cherchant une école à Saint-Gilles. En effet, le nombre d’enfants inscrits dans les établissements du pouvoir organisateur (PO) a considérablement diminué.

Chaque année , à la fin du mois de septembre, un comptage des élèves est effectué. Le nombre d’enseignants étant calculé sur base des enfants inscrits, si certains élèves ont finalement décidé de changer d’école, l’impact se fait ressentir sur les enseignants. Ainsi, à Saint-Gilles, deux institutrices se sont vues supprimer leur poste dans d’autres écoles. Étant nommées et avec plus d’ancienneté, elles ont dû être recasées dans un autre établissement du PO, à savoir l’École Nouvelle. "J’ai les institutrices les plus jeunes donc ce sont elles qui sont parties. Les suppressions de postes dans d’autres écoles se répercutent chez moi. L’une d’entre elles n’était pas nommée et a donc été renvoyée vers un contrat temporaire de remplacement. L’autre, étant nommée, a été réaffectée dans une autre fonction."

Un autre comptage est prévu en octobre, mais les affectations étant décidées par année scolaire, même si d’autres élèves s’inscrivent, il ne sera pas possible pour l’institutrice nommée de revenir enseigner à l’École Nouvelle avant l’année prochaine.