Intitulé "Saint-Josse Net 7/7", ce plan compte repose sur un budget de 12 millions d'euros en vue d'assurer la propreté publique et d'offrir un cadre de vie agréable aux habitants. Il se fixe trios objectifs principaux. En matière de collecte et de gestion des déchets, il entend généraliser la collecte de déchets organiques, pérenniser et développer les services offerts et développer une gestion responsable des déchets/ressources.

En matière de propreté publique, il vise le renforcement du service communal de propreté publique et de la répression par la création d’une brigade de "détectives de la propreté". Le plan prévoit par ailleurs l'installation de caméras fixes et mobiles, la modification du règlement-taxe en matière de propreté publique et la création d'un service d'intérêt général. Enfin, en matière de prévention et sensibilisation, il prévoit la création d'une école zéro déchet.

"Saint-Josse Net 7/7 a été pensé comme une réponse concrète aux défis de la propreté dans un territoire tel que le nôtre : dense, urbain et avec un fort passage en journée. Il mêle nouveaux services à la collectivité, pédagogie, dissuasion, utilisation de caméras et investissements massifs. Avec nos détectives de la propreté, les contrevenants n'ont qu'à bien se tenir car la lutte contre les incivilités sera leur priorité", explique le bourgmestre Emir Kir.

"Ce plan s'inscrit dans la philosophie du précédent : investir dans la propreté, c'est investir dans la qualité de vie de tous. Nous avons toujours eu de l'ambition pour la propreté de notre commune et nous continuons à investir dans ce sens avec plus de 12 millions d'euros", ajoute l'échevin de la Propreté publique Mohamed Jabour.