L'ensemble des crèches de Saint-Josse devra fermer à partir du mardi 3 novembre jusqu'au 16 novembre en raison des forts taux de contaminations observés au sein du personnel. Un accueil sera néanmoins maintenu pour les parents exerçant des métiers essentiels.

La Commune constate en effet que la situation se détériore au point de ne plus pouvoir accueillir les enfants dans de bonnes conditions en raison du manque de personnel d'accueil, d'entretien et de cuisine.

Pour rappel, la semaine dernière, la Commune avait déjà tiré la sonnette d'alarme en précisant que certains services étaient au bord de la paralysie. C'est aujourd'hui le cas de la Petite enfance où 4 crèches avaient déjà fermé suite à des cas de COVID-19.

"Après les écoles, c'est au tour des crèches d'arriver à la paralysie. Les certificats médicaux et de quarantaine affluent, les fermetures de sections voire d'établissements se succèdent. Aujourd'hui, nous en sommes au point de ne pas pouvoir respecter des règles décentes d'accueil des enfants. Dans ce contexte, nous n'avons d'autre option que la fermeture en espérant une stabilisation après cette période", explique le bourgmestre Emir Kir.

"Ce n'est jamais une décision facile ou agréable à prendre mais c'est la seule que nous pouvions envisager tant pour la santé de notre personnel que pour la sécurité des enfants. Nous ne souhaitons prendre de risque ni avec l'une ou l'autre en fermant nos crèches", précise l'échevine Nezahat Namli, en charge de la Petite enfance.