Saint-Josse et Molenbeek regrette de ne pas avoir été consulté pour vendre des maisons à un euro symbolique.

On vous en parlait il y a deux semaines, la Région bruxelloise va vendre pour un euro symbolique une maison à Molenbeek et une autre à Saint-Josse. Même si les bâtiments peuvent monter aux enchères, il se peut qu'elles partent pour une bouchée de pain. Le conseiller communal indépendant de Saint-Josse, Thierry Balsat, se demande pourquoi la Région ne les a pas proposés aux communes concernées.

"À Saint-Josse, on remarque que pour le CRU (Contrat de rénovation urbaine), la commune demande à la Région de l’argent pour racheter des biens privés dans le quartier Nord. Souvent, cela coûte cher. Là, on a un bâtiment inoccupé depuis longtemps mais en relativement bon état rue Brialmont, qui appartient déjà au public, à la Région, et on ne saute pas sur l’occasion
", confie-t-il à La Capitale.

Le bâtiment pourrait, selon lui, accueillir la Maraude et héberger des logements de transit pour des personnes en difficulté. Il aimerait dès lors que la Région envisage de consulter la commune avant de procéder à la vente. Il souhaite demander à la commune de bloquer la vente en attendant de soupeser cette option.
Le bourgmestre de Saint-Josse, Emir Kir (PS), trouve "l’idée de la Région intéressante, elle propose des bâtiments en bon état, à un prix abordable, qui permettra à des ménages d’accéder à la propriété. C’est comme cela que je l’ai perçu en tout cas, et nous appuyons ce principe", explique-t-il encore au quotidien.

À Molenbeek, la commune n'est pas intéressée par le bien vendu par la Région qu'elle estime en mauvais état mais le collège regrette quand même de ne pas avoir été prévenu.