Bruxelles

La commune vise à améliorer l'accès à des activités sportives au jeunes qui n'en auraient pas les moyens.

Depuis 2013, la commune de Saint-Josse entend rendre les activités sportives plus accessibles à ses habitants. La politique communale vise notamment les jeunes de 4 à 18 ans. Pour alléger le budget des familles, elle leur offre un chèque sport. D'abord fixé à 100 €, son montant s'élève à 250 € depuis 2015. "La population de Saint-Josse est très jeune et assez modeste. Cette initiative permet donc à des jeunes qui n'y avaient pas accès de débuter une activité sportive encadrée", explique le bourgmestre de la commune, Emir Kir (PS).

La commune se félicite du succès de l'initiative, annoçant avoir délivré près de 2200 chèques pour un montant de près de 400 000 € sur ces six dernières années. En constante augmentation, le nombre d'inscrits a plus que doublé depuis la création des chèques, touchant aujourd'hui près de 550 enfants par an.

La participation féminine a vu son nombre plus que tripler, atteignant aujourd’hui les 123 inscriptions. Les jeunes filles privilégient davantage la natation, le taekwondo et les activités multisports du Winner’s. Chez les garçons, c'est le football qui arrive en tête des préférences, suivi par les sports de combat et la natation.

"Fort de notre bilan, le collège envisage dès 2019 une augmentation de 20 % du budget de 100 à 120.000 € pour rencontrer les nombreuses demandes émanant des familles", annonce l’échevin des Sports, Kadir Özkonakci (PS).