La police bruxelloise était depuis quelques temps sur la piste d'un trafiquant de stupéfiants, et vient d'en arrêter le suspect principal après avoir localisé son domicile, situé à Etterbeek.

"Lors d’une perquisition chez le suspect principal seule une petite quantité de stupéfiants et un peu de cash ont été découverts. Néanmoins, les enquêteurs étaient persuadés qu’il devait exister bien plus de 'matériel', appel a été fait à notre brigade canine et à son chien spécialisé dans la recherche de stupéfiants", détaille un communiqué de la zone de police Bruxelles-Ouest ce merdredi matin. Et en effet, grâce à la brigade canine, un faux mur a été découvert dans la cave du suspect. Et un magot bien plus impressionnant se cachait derrière celui-ci: des armes à feu, des munitions de guerre et autres calibres, des stupéfiants, de l’argent, des objets de valeur et des documents.

Au total, les policiers ont saisi 16,6 kg de haschisch, 2,5 kg de cocaïne, 1 kg de cannabis et 283 pilules d’XTC ainsi que 6 armes à feu, 7 chargeurs pour armes de guerre, des chargeurs normaux, un silencieux et 1.265 cartouches pour différents types d’armes. Après des fouilles encore plus précises, il s'est avéré que l'homme arrêté avait aussi en sa possession 146.525 euros en cash et une machine à compter les billets, des montres de luxe (Rolex), des bijoux, 6 voitures de luxe (Porsche, Audi, Abarth) et un cyclomoteur. La brigade antibanditisme a récupéré tous ces biens. 

Le suspect principal a été placé sous mandat d'arrêt, et quatre autres personnes concernées par ce grand trafic ont également été privées de liberté un moment, avant d'être remise en liberté dans l'attente d'un procès, a fait savoir la police bruxelloise.