Le Train hostel, c'est une auberge de jeunesse de 200 lits qui vous propose un voyage dans le monde ferroviaire. Ouvert en septembre 2015 à deux pas de la gare de Schaerbeek, l'établissement vous permet de dormir dans des wagon-couchettes qui circulaient encore il y a quelques années.

Mais après les attentats de Paris et de Bruxelles quelques semaines après son ouverture et la pandémie actuelle, l'auberge se voit aujourd'hui obligée de fermer ses portes. En juillet, le taux d'occupation était tombé en-dessous de 1%, rendant impossible l'exploitation du bâtiment de manière viable.  

S'il n'accueillera pour le moment plus d'étudiants ou de voyageurs d'un soir, le Train hostel ne restera pas vide pour autant. Nicolas Kervyn, porteur du projet, a passé un accord avec l'Armée du Salut. Celle-ci peut utiliser une partie des chambres ainsi que les parties communes pour recevoir quarante femmes et enfants sans abri. La Commission communautaire commune (Cocom) prend en charge les coûts du projet d'accueil qui vise à guider les femmes vers une situation plus stable. 

La maison d'accueil devrait ouvrir le 10 décembre, elle est encore à la recherche de travailleurs sociaux et d'éducateurs. L'accord est valable un an, Nicolas Kervyn espère toujours pouvoir rouvrir un jour son Train hostel.