Bruxelles

Les projet immobilier prévoit la construction de 70 appartement, d'une école et de 70 places de parking.

Logé au coeur de Schaerbeek à 400 mètres de la place Meiser, le carré des Chardons est un espace vert de 6500 m2. Aujourd'hui, ce petit coin de répit - qui se fait rare - au milieu du tumulte du carrefour Meiser fait l'objet d'un projet de construction de grande envergure. Celui-ci prévoit 70 appartements privés répartis sur trois immeubles, 70 places de parking sous-terrain, une école privée de dix classes pour au moins 200 enfants, un gymnase et une place centrale.

Réunis en un comité de défense du carré des Chardons, une vingtaine de riverains s'opposent fermement au projet. "Ce projet nous semble complètement démesuré", déplore Thomas Hansenne, membre du comité et habitant du quartier. "Nous sommes dans une ère où il faut privilégier les espaces verts, la culture locale, etc. Tout le monde est à la recherche de ces rares coins verts de la ville, où on pourrait cultiver soi-même ses légumes. Dans le carré des Chardons il y a une vingtaine de potagers."

Et ce n'est pas la première fois que ce coin de verdure fait de l'oeil aux promoteurs immobiliers. En 1992 et en 2000, deux projets de construction avaient également vu le jour, prévoyant tous les deux des infrastructures plus petites que celles prévues aujourd'hui. Grâce à la mobilisation de centaines de riverains, les projets avaient été suspendus.

"Ce projet va impacter la vie de tous les habitants de ce quartier", s'indigne encore Thomas Hansenne. "Le plan annonce qu'un immeuble sera construit à 10 mètres de mon jardin. Les biens immobiliers déjà présents vont dévaluer, la structure des sols va être modifiée, le quartier va être bétonné."

Le comité a créé un groupe Facebook auquel près de 200 personnes ont déjà adhéré. Ce dimanche, ils organiseront aussi une visite ouverte à tous du carré des Chardons, dès 14h.

© D.R.

© D.R.