Bruxelles

Le porte-parole des pompiers de Bruxelles rappelle l'importance de la présence de détecteurs de fumée dans tous les logements.

Ce vendredi 11 septembre, vers 19h, les pompiers de Bruxelles sont intervenus pour un feu de cave dans un bâtiment élevé sur le boulevard Léopold III, à Schaerbeek. L'incendie allait de pair avec un dégagement de fumée dans la cage d'escalier. Après vérification des appartements, la décision a été prise de confiner les occupants dans leurs habitats.

"Quelques habitants avaient quand même emprunté, de leur propre chef, les escaliers pour quitter leurs logements", explique Walter Dereeuw, porte-parole des pompiers de Bruxelles. Ces derniers ont été examinés par le médecin du Smur sur place et leur hospitalisation n'était pas nécessaire. "Une habitante a été transférée à l'hôpital, mais elle n'était pas brûlée ni intoxiquée par les fumées."

L'incendie dans la cave a très vite été maîtrisé mais l'origine du feu reste à déterminer. "Vu l'absence d'un exécutoire de fumée, la ventilation a pris beaucoup de temps." La porte d'entrée du bâtiment reste donc ouverte même après le départ des pompiers pour permettre une aération naturelle de la cage d'escalier et des couloirs.

"Cet incendie est l'exemple parfait pour promouvoir l'installation de détecteurs de fumée", poursuit Walter Dereeuw. "Dans la Région flamande, ces dispositifs seront obligatoires dans toutes les habitations à partir de janvier 2020." À Bruxelles, cette obligation existe déjà depuis 2005 pour les habitations mises en location. "Mais les détecteurs de fumée sauvent effectivement des vies. Notre nez ne fonctionne pas durant notre sommeil. Il est donc vivement conseillé de placer des détecteurs dans tous les logements et d'anticiper une obligation éventuelle", conclut Walter Dereeuw avant de rappeler qu'il ne faut pas emprunter des couloirs et cages d'escalier remplies de fumée pour quitter son domicile. "Il faut se mettre près des fenêtres et signaler sa présence aux pompiers."