A Schaerbeek, le contrat de quartier durable Petite Colline est actuellement dans sa phase d'élaboration. Après une première assemblée générale en janvier dernier, une seconde réunion est prévue demain soir afin de présenter aux habitants le diagnostic et les priorités établies pour le quartier.

Particularité de la zone Petite Colline : son large périmètre. "Le premier constat du diagnostic est qu'il s'agit d'un périmètre assez grand pour un contrat de quartier. Il comprend environ 10 % de la population totale de la commune. La zone est aussi très dense et fracturée. Le nord est une zone résidentielle tandis que le sud est une zone plus populaire", explique le chef de projet Victor Vandewattyne.

L'objectif du contrat de quartier sera donc de réduire les fractures. "La zone présente de nombreuses difficultés mais beaucoup d'associations y sont actives pour faire bouger les choses. Il y a donc un potentiel d'amélioration, en collaboration avec les habitants. On constate par ailleurs qu'il y a très peu d'opportunités foncières ou de bâtiments à rénover car tout est occupé. Nous allons donc privilégier la rénovation de l'espace public afin d'améliorer le cadre de vie des riverains, par exemple grâce à de la verdure."  La place Lehon et le parc Reine-Verte seront ainsi au coeur de l'initiative.

Les porteurs du projet travailleront également sur la question du logement, en rénovant efficacement les logements abandonnés ou surpeuplés.

A partir de ces constats et lignes directrices sera élaboré un programme d'actions concrètes en collaboration avec les habitants du quartier. Les riverains sont pour cela invités à une assemblée générale ce jeudi à 20h à la Haute Ecole Galilée (336 rue royale, local 056).