Bruxelles

Quelques semaines avant les élections communales, Schaerbeek avait porté plainte contre X pour usage de fausses procurations électorales.

En septembre dernier, peu avant les élections communales d'octobre, le collège schaerbeekois avait averti le parquet qu'une tentative de fraude avait eu lieu dans leur administration communale. La commune avait donc porté plainte contre X. L'administration communale de Schaerbeek avait en effet reçu plusieurs dizaines de demandes de procuration justifiées de manière frauduleuse de la part de personnes qui prétendaient être à l'étranger, en Turquie plus précisément, le jour des élections. Mais après plusieurs contacts avec les compagnies aériennes mentionnées, les fonctionnaires communaux se sont rendu compte qu'aucun des noms qui figuraient dans les demandes de procurations n'était repris dans la liste des voyageurs.

Dans ce dossier, le conseiller communal PS Ibrahim Dönmez avait été implicitement soupçonné par la commune. Le principal concerné avait affirmé être victime d'une accusation arbitraire. "Je suis écœuré que mon nom circule. Ce n'est pas éthique, et c'est plus que probablement parce que j'ai fait un réel travail d'opposition, que j'ai interpellé à maintes reprises le collège, qu'on cherche à me nuire. En Belgique, jusqu'à preuve du contraire tout le monde est innocent. Ils ne pourront bien sûr pas prouver le contraire et j'affirme n'avoir aucun lien avec cette histoire."

Aujourd'hui le parquet de Bruxelles confirme qu'un dossier a bel et bien été ouvert suite à la plainte déposée contre X par Schaerbeek. Cette information judiciaire annonce l'ouverture de ce dossier mais pour l'instant aucun juge n'a encore été désigné.